Le Nigeria est toujours la première économie d’Afrique, erreur dans le PIB communiqué au FMI

NIGERIA. Lagos. 2013. Street scene.

Le géant d’Afrique de l’Ouest a publié une rectification de son PIB au FMI mardi dernier. Le vice-président Yemi Osinbanjo a reconnu que les derniers chiffres communiqués au FMI présentaient « diverses anomalies » et que des efforts importants allaient être engagés pour « améliorer la comptabilité du pays ».
Il est aisé de faire le lien entre cette malheureuse erreur de calcul et le premier concert de l’année de Beyoncé sur le continent Africain, à Lagos, précisément lors de la semaine du calcul du PIB Nigérian. Ali Choto, travaillant au service comptable et économique du gouvernement a confessé à nos journalistes que l’ensemble de son service ainsi que lui-même s’étaient rendu dans la salle Ikoyi afin d’assister au show de Beyoncé, en plein milieu du processus comptable. L’intéressé nous a avoué que « le lendemain, nous n’étions plus très frais pour effectuer le calcul du PIB, j’ai dû corriger plusieurs fois le statisticien qui utilisait les mauvais taux de change, je crois que j’ai laissé passer quelques erreurs ».
Cette malheureuse erreur de calcul qui a coûté cher à la réputation du Nigeria a déclenché une chute des investissements étrangers. Le président Muhammadu Bahuri devrait s’exprimer ce week-end afin de restaurer la confiance des investisseurs.

La baisse des cours du brut nous amène néanmoins à se demander si le Nigeria peut réellement garder sa place de première économie d’Afrique, ce qui semble aujourd’hui difficile.

Commentaires Facebook

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*